vendredi 31 mars 2017

Science Fiction €

René Barjavel, né le 24 janvier 1911 à Nyons (La Provence) et mort le 24 novembre 1985 (à 74 ans) à Paris, est un écrivain et journaliste. principalement connu pour ses romans d'anticipation, de science-fiction ou fantastique.

Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre. À l'époque (1942) où il publie ses deux premiers romans fantastiques, Barjavel, fait figure de précurseur dans le désert qu'est alors la science-fiction moderne en Europe.
Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique.

Le manque d’argent et l’échec de "Le Diable l’emporte", sont un début de rupture avec sa carrière de romancier, il s’aventure dans le cinéma. Après ce long curieux intermède au cinéma pendant lequel il n'a presque rien publié, René Barjavel, commence, avec La Nuit des temps, paru en 1968, et Le Grand Secret, une seconde carrière de romancier, qui fera de lui un grand écrivain populaire. Prix Maison de la Presse 1973.

Dans le 2016, le Prix René Barjavel, a éte crée à Lyon.
Tout son ouvrage romancier, est innouï dans le Cinema, veritable mine d´or.
Pathé+Gaumont ont racheté tous les droites. Super productions SciFi en 10 ans. Subentions Publiques au 50%(budgets), ouverts à coproductions internationales.
La première, sera le Paris du 2050 de "Ravage".
Ce roman est considéré comme un grand classique de la science-fiction.

Dans un contexte post-Internet, post-Portables, post Ordinateurs...peut-être surpassé ou demodé, mais il y a 20 ans (années 90) encore vif vivante. C´est incroyable la manque de volonté par avoir faire un Classique Moderne...= Industrie du Cinema Français, endéclin ou décadante ou une mauvaise directions de leurs patrons...=maitres(=Producteurs)...etiquette du cinema...clichés fatales...REFLEXION ET SOUPÇON, profonde collaborationisme pro-yanki dans La France, que Miterrand avait denoncé...avant de mourir.

1) Faire une fidel traslation à l´écran (sans peur et sans reproche)

2) Faire une adaptation contempraine plus realiste mais loin de l´ouvrage.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

B. R. Bruss, de son vrai nom René Bonnefoy, né le 16 décembre 1895 à Lempdes-sur-Allagnon dans la Haute-Loire et mort le 30 septembre 1980(à 84 ans) à Paris, est un écrivain. Il est essentiellement connu dans les domaines de la science-fiction et du fantastique. Il utilisa différents pseudonymes : Roger Blondel (1956),>>>> B. R. Bruss<<< (1946), /Georges Brass (1951), Marcel Castillan, Roger Fairelle (1973).

Certains des romans signés « B. R. Bruss » sont désormais considérés comme des classiques de la SF international, et ont été plusieurs fois réédités, comme "Et la planète sauta" et "L´Apparition des surhommes". D’autres, parus cette fois dans la collection « Angoisse », ont marqué de leur côté la littérature fantastique d’après-guerre (Nous avons tous peur, Le Tambour d’angoisse ou Le Bourg envoûté) et ont connu également plusieurs rééditions.

René Bonnefoy, a publié l’essentiel de son œuvre, une cinquantaine de romans, dans les collections « Anticipation » et « Angoisse » de Fleuve Noir.

Il a été traduit en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Espagne(¿?)=Hispanofonie..., au Brésil, en Turquie et en Grèce.  ¿Anglophonie?

Interviewé par Bernard Pivot, le 18/08/1978.

Tout son ouvrage romancier, est innouï dans le Cinema, veritable mine d´or.
Pathé+Gaumont ont racheté tous les droites. Super productions SciFi en 10 ans. Subentions Publiques au 50%(budgets), ouverts à coproductions internationales.

De "Et la planète sauta" se prepare une adaptation.
Il est temps de faire "films galactiques ou spatieux", dans le Cinema. Reconquerir du terrain.