mercredi 28 février 2018

Les Génériques de nanars français - Blow Up - ARTE

Annie Girardot - Absence prolongée



« Bonjour, vous êtes branché sur un répondeur téléphonique, je suis absent pour la journée.
Veuillez laisser votre nom, votre numéro de téléphone, ou au besoin un message.
Dès mon retour, je vous rappellerai. Attention, au top sonore, parlez »

Allô, c'est moi, je t'appelais simplement comme ça, parce que j'avais besoin de t'entendre, de te parler,
Et que je suis seule, et que tu me manques, et que sans toi, c'est drôle, mais, j'ai l'impression de pas exister vraiment. Je suis devenue ta chose, quoi, alors, tu m'oublies pas trop, puis tu me rappelles vite, vite. A tout à l'heure.

« Bonjour, vous êtes branchés sur un répondeur téléphonique, je suis absent pour la journée.
Veuillez laisser votre nom, votre numéro de téléphone, ou au besoin un message.
Dès mon retour je vous rappellerai. Attention, au top sonore, parlez »

Coucou, c'est encore moi. Monsieur ne donne pas trop de ses nouvelles on dirait. Ah ! c'est pas que je m'inquiète, seulement il est bientôt huit heures, et je nous ai préparé un p'tit dîner comme t'aimes, avec plein de petites surprises. Y'a des croquettes, enfin, des tas de trucs à croquer, quoi. P'têt même moi ! On ne sait jamais. Alors maintenant, s'agirait de venir

« Bonjour, vous êtes branchés sur un répondeur téléphonique, je suis absent pour la journée.
Veuillez laisser votre nom, votre numéro de téléphone, ou au besoin un message.
Dès mon retour je vous rappellerai. Attention, au top sonore, parlez »

Allô, il est neuf heures et demie... T'as pas téléphoné, t'as pas prévenu... Tu t'en fous quoi ! Quand je pense que j'aurais pu vraiment tomber amoureuse d'un mec de ton genre, j'préfère en rire tiens. Alors, tu vois, tes histoires minables avec des bonnes femmes, tes rendez-vous bidons tous ces trucs là, tu te les gardes, puis moi tu mets une croix dessus, j't'assure, c'est mieux, c'est mieux pour nous deux. Salut.

« Allô, allô, c'est toi ? Allô ! ? Réponds ! Fais pas l'idiote enfin... J'ai été retardé par un rendez-vous d'affaires, sois pas stupide, réponds moi...Juste quelques mots, que j'entende le son de ta voix. Allô, allô, allô ? »

« Bonjour, vous êtes branché sur un répondeur téléphonique, je ne suis pas là.
Inutile de laisser votre nom, votre n° de téléphone, ou un message.
Ça sert à rien, à rien du tout, c'est plus la peine, c'est trop tard, beaucoup trop tard : absence prolongée... »